• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon

Contact   -    © 2017 by Dimitri BEZ design

3V

Virtual vehicle vision

L'intérêt de ce concept est de remettre en question les standards automobiles. Il y a un siècle, la voiture détrônait la diligence car elle réussit à convaincre de ses avantages malgré son originalité extravagante.

Aujourd'hui, l'automobile n'a que très peu changé depuis des décennies, son design se renouvelle à travers ses formes et ses gadgets, mais son concept reste immuable.

 

 Le concept 3V (virtual vehicle vision) n'est pas la solution ni l'avenir de l'automobile, mais une réaction aux changements. Il tente de mettre en avant les qualités existantes avec les technologies et les usages d'aujourd'hui.

 Et si demain, la voiture ne se conduisait plus, mais se contrôlait à distance? Une telle question semble incohérente, cependant cette hypothèse ouvre le champ des possibilités et nous libère des contraintes antérieures.

 

 C'est sur cette base que le concept se fonde, le contrôle du véhicule n'est plus direct, via une simple vitre, mais purement virtuel, que l'on soit dans l'habitacle ou à distance. La technologie est mise au premier plan, c'est la pièce maitresse qui contrôle tout, tout comme internet est aujourd'hui le centre de notre monde social.

 

 Ce nouveau type de contrôle offre de multiples avantages tant en termes de vision, de sécurité, que de design.

 En premier lieu, la vision virtuelle permet de voir ce que l'oeil naturellement ne verrait pas. Une vision à 360, des détecteurs de mouvement, la vision nocturne, la lecture de langues étrangères…

La disparition d'ouvertures de l'habitacle sur l'extérieur, permet de redessiner l'objet, de repenser ces matériaux et l'usage des surfaces. Le véhicule peut donc être allégé, rechargé, alimenté, sécurisé, éclairé…

 

Enfin, cette disparition des vitres, des rétroviseurs habituels, redessine le design de la voiture, c'est alors toute l'organisation qui peut être repensée, et si le conducteur se retrouvait couché, ou encore dos à la route . et si l'on supprime également l'habitacle, c'est une forme toute nouvelle qui s'offre à nous. Des surfaces entièrement lisses, aux matériaux ultralégers, un véritable drone terrestre.

 

L'homme ne conduit plus la voiture, il devient son esprit, ne faisant plus qu'un avec la machine.